Energies nouvelles et patrimoine

Le château de Bourgon (Mayenne) bientôt à 2,9 km d’un parc éolien ?

Château de Bourgon, en été, dans son cadre naturel exceptionnel aujourd’hui menacé par un projet de six éoliennes à 2,9 km

Prolongeant les jardins, lambris du cabinet bleu de Bourgon, peints vers 1630 pour la marquise de Sablé (classés MH)

Le château de Bourgon, classé au titre des monuments historiques, se situe au nord de Laval, dans un cadre merveilleusement préservé. Ouvert au public entre le 1er juillet et le 15 août et sur rendez-vous, il accueille 3000 visiteurs tous les ans. De nombreuses manifestations patrimoniales, ainsi que des tournages de films, y sont organisés, contribuant à l’économie et à l’image du département de la Mayenne.

Simulation avec ballon sonde (en rouge) d’éoliennes de 150 m (105 m pour le mât et 45 m pour les pales) situées à 2,9 km du château de Bourgon. Document Alain et Isabelle Ducatillon

L’implantation par la société Abowind à 2,9 km de six éoliennes de 150 mètres de hauteur (105 m de mât et 45 m de pales) dans les communes de Commer et Martigné-sur-Mayenne en co-visibilité avec ce monument du XVe siècle détruirait son harmonie. Une première étude de la DREAL des Pays de la Loire, datant de mars 2011, avait conclu à une grave incidence sur l’environnement du château. La SPPEF était, à cette occasion, intervenue auprès du Préfet pour demander le retrait du projet.

Simulation avec ballon sonde (en blanc) d’éoliennes de 150 m (105 m pour le mât et 45 m pour les pales) situées à 2,9 km du château de Bourgon. Document Alain et Isabelle Ducatillon

Le 16 août 2012, la Préfète de Mayenne a cependant donné son accord à la demande de permis de construire. L’enquête publique a été lancée le 16 janvier 2014 et les propriétaires ont déposé un recours en annulation de ce permis, recours auquel la SPPEF s’est naturellement jointe. Pour signer la pétition Pour consulter le site du château de Bourgon

courrier-mayenne-21-04-894x1024
Article du Courrier de la Mayenne, 21 avril 2011. Photographie avec emplacement des clignotants (ballons sondes rouges) et de l’extrémité des pales (ballons sondes blancs)
Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Important and taguée . Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.