Energies nouvelles et patrimoine

Saint Gildas des Bois : l’abbatiale du XIIe siècle sur fond d’éoliennes

Un site industriel éolien de 4 éoliennes de 141 mètres de hauteur en bout de pale doit s’implanter sur une crête au-dessus des landes entre Guenrouët et Séverac.
Ces 4 éoliennes doivent s’inscrire entre la chapelle et le site mégalithique christianisé du Rocher à la Vache et auprès de la chapelle et du hameau du Cougou. Mais surtout, le site sera en co-visibilité avec l’abbatiale médiévale du Saint Gildas-des-Bois (M.H. depuis 1994).

Il est malheureusement courant que les études paysagères présentées en CDS oublient les co-visibilités avec les monuments historiques (ou les minimisent) : l’étude paysagère de l’éolienne de Gratot (Manche) de 100 mètres en bout de pale, affirmait qu’il n’y avait aucune co-visibilité avec la cathédrale de Coutances (M.H. depuis 1862), située à 2,5 km.
On connaît la suite.

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Nos combats and taguée , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.