Energies nouvelles et patrimoine

La forêt de Lanouée menacée par un parc éolien

Avec ses 3 800 hectares d’un seul tenant, la forêt de Lanouée est le second massif forestier breton. Elle appartient depuis 5 ans au groupe Louis-Dreyfus, à travers sa filiale, Ressources Forestières, qui la gère et l’exploite.

Le groupe Louis-Dreyfus prévoit d’y créer un parc de 16 éoliennes.

Pour la SPPEF, l’implantation d’éoliennes de 176 à 183 mètres de hauteur, sur une zone de 331 hectares, est inacceptable puisque :

 - Le projet dénature le paysage, avec un rapport de 1 à 7 entre les machines et le faîte des arbres, qui rend impossible leur intégration paysagère.

- Le projet se situe à proximité de patrimoines protégés au titre des monuments historiques.

Le camp des Rouëts (Rois) : site classé dans la commune de Mohon, propriété du département, se trouve à environ 500 mètres des machines. Il s’agit de l’emplacement d’un grand camp en bois à double enceinte. » A cet endroit résidèrent vraisemblablement, du VII au IXe siècle, des rois de Bretagne, dont le célèbre Judicaël  » (vue sur la forêt à partir de la butte du camps).

L’église de Lanouée : Inscrite au titre des monuments historiques, les machines domineraient le paysage à environ deux kilomètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

La croix des prêtres  du XVe siècle, à Lanouée, inscrite au titre des monuments historiques, se situe en pleine campagne et en totale co-visibilité avec les machines, à environ 800 mètres.

Lire le communiqué

 

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine and taguée . Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.