Centenaire de la loi de 1913 : la SPPEF au cœur de l’évènement

La loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques, dont nous fêtons le centenaire cette année, revêt une importance particulière pour tous les amis du patrimoine. Ce texte autorise, en effet, pour la première fois, le classement d’office de biens privés. L’administration pourra désormais imposer une protection à un propriétaire et même réaliser des travaux d’office sur un monument afin d’en garantir la conservation…

La loi de 1913 est ainsi un symbole : celui de la subordination du droit de propriété aux impératifs de protection du patrimoine. Ce droit, issu de la Révolution, d’abord individuel et absolu, se changeait en « fonction sociale » : celle d’entretenir pour soi, mais aussi pour la collectivité, un monument historique. La loi reflétait désormais la vision qu’avait eue Victor Hugo en 1832 : « Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous tous. Donc, le détruire c’est dépasser son droit ». Le patrimoine était dès lors armé.

 

La SPPEF participe, par l’entremise de son nouveau vice-président, Julien Lacaze, à l’ouvrage du Centenaire de la loi de 1913 publié sous les auspices du ministère de la Culture à la Documentation française. La question du classement d’office y est notamment analysée.

 

Sous la même plume et complétant l’ouvrage du Centenaire, le numéro 220 de Sites et Monuments comporte un article relatif à Charles Bernier, avocat du ministère de l’Instruction publique et des beaux-arts et « père » de la loi de 1913. Juriste émérite, il était aussi un aquarelliste de talent qui exposait, au Salon, des représentations de monuments. Publiées pour la première fois dans notre revue, elles sont confrontées aux réflexions juridiques et patrimoniales de leur auteur.

 

En outre, à l’occasion des Entretiens du patrimoine à la Bibliothèque nationale de France, notre président, Alexandre Gady, modère, le 19 novembre 2013, une table ronde consacrée à « 100 ans de politique de conservation et de restauration ». L’ouvrage du Centenaire, ainsi que Sites et Monuments, seront en vente à cette occasion.

Venez nombreux !

Cette entrée a été publiée dans Non classé, Vie de l’association. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.