Création d’une AVAP à partir d’une ZPPAUP

Création d’une AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine)

à partir d’une ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbanistique et Paysager)

par le Groupe de travail « Cimetières, lieux de mémoire)

_________

La ZPPAUP est un moyen réglementaire pour garder le caractère du cimetière tout en continuant à l’utiliser. La ZPPAUP est aussi une méthode permettant que toutes les parties : commune, administrations, associations soient impliquées dans l’élaboration et dans l’application de cette convention. Les ZPPAUP sont remplacées par des AVAP. Cela ne change pas grand’ chose en ce qui concerne les cimetières (car un des objectifs de l’AVAP est de faire prendre en charge les problèmes d‘isolation thermique), mais ce sera l’occasion de recadrer l’ensemble des problèmes dans leur globalité. Il se trouve que Mulhouse a élaboré une ZPPAUP pour le cimetière historique uniquement. Cette expérience nous permet d’indiquer quelques pistes de recherche pour les AVAP consacrées aux cimetières.

Prenons donc le cas du cimetière de Mulhouse.

Il fut dessiné par Jean-Baptiste Schacre, architecte voyer de la ville de Mulhouse (c’est lui qui  avait construit le temple protestant  St Etienne, l’église catholique St Etienne, et la synagogue). Ce cimetière a une composition et une cohérence assez exceptionnelles car, lors de sa mise en place, il y eut transfert depuis le cimetière du parc Salvator situé au centre de Mulhouse, des dalles du début du XIXe siècle, ce qui a permis une composition de départ cohérente entre les tombes, le décor néoclassique et les plantations le long des grandes allées.

Types de tombes : Stèles arrondies – Stèles néoclassiques – Stèles néogothiques – Colonnes brisées –Obélisques – Dalles horizontales – Urnes – Chapelles en forme de temple romain ou néoclassique. Certaines tombes évoquent la mémoire de personnalités de tout premier ordre pour l’histoire du développement industriel aux XVIIIe et XIXe siècles. On peut citer : Jacques Koechlin, Maire et Député de Mulhouse, Nicolas Koechlin créateur du chemin de fer Mulhouse-Thann, Isaac Schlumberger premier président de la Société Industrielle de Mulhouse, Emile Hubner, ingénieur et inventeur de machines textiles et dont la tombe est l’œuvre du sculpteur Bartholdi… Ce cimetière  a reçu les tombes des Mulhousiens qui, au siècle dernier, ont fait de leur ville un centre industriel important. Il est ainsi « l’interface » des musées industriels de Mulhouse.

Il convient donc de lui garder son caractère tout en continuant, bien entendu, à l’utiliser comme cimetière.

On rencontre en majorité :

Exemple de dalle et de stèles
Exemple de dalle et de stèles

Sur un certain nombre de zones définies sur le plan joint, la ZPPAUP prévoit de s’en tenir aux formes architecturales anciennes, et aux seuls matériaux naturels autorisés suivants :

Les pierres calcaires de couleur claire, non polies, les grès des Vosges, le marbre blanc, les basaltes, la lave de Volvic, les granits de couleur ocre, gris, ou rose clair. Sont interdits tous les matériaux reconstitués type granito, les matériaux de teinte trop sombre ou présentant un trop fort contraste de couleur dans leur texture.

Leur traitement de surface est très important :  Les pierres sédimentaires, métamorphiques et éruptives présenteront un traitement de surface en taille adoucie ou layée. L’aspect poli est interdit. Les granits seront bouchardés ou layés. Les angles du monument (l’ensemble des arêtes), présenteront un traitement similaire.

Quelques pistes

  1. Le zonage est très important, seules les zones historiques ont besoin d’un règlement sévère.
  2. Il faut traiter un cimetière un peu comme un village dont les maisons sont dissemblables mais se composent entre elles serrées les unes contre les autres ; elles créent « un tissus urbain ».Dans le cas présent, au lieu de maisons, ce sont des tombes et il faut garder « un tissu ».
  3. Il faut faire une liste des tombes intéressantes par leur aspect, leur typologie et les personnalités qui ont marqué l’histoire de l’agglomération cette liste Il faudra essayer de garder ces tombes qui représentent l’histoire de la ville. Il faut aussi qu’on puisse compléter cette liste au fur et à mesure des découvertes.

Pour engager une AVAP, il faut un rapport de présentation et un règlement.

1 – Rapport de présentation. C’est une étude historique pour sensibiliser le lecteur à l’histoire et à l’intérêt du cimetière. On ajoutera des éléments sur la typologie des tombes et sur les personnalités rencontrées. On y mettra également les objectifs qu’on se donne pour la mise en valeur du cimetière.

2- Règlement. Il est important que l’AVAP soit  élaborée lors de réunion de concertations où seront présents, autour du chargé d’étude :

  • Le maire ou son adjoint,
  • Le service d’urbanisme de la ville,
  • Le conservateur du cimetière,
  • Le DRAC et l’ABF,
  • La ou les associations locales, et que cette instance se réunisse par la suite à intervalles réguliers pour mener à bien les objectifs de restauration et de mise en valeur.

Projet de règlement de l’AVAP

La ZPPAUP du cimetière se répartit en deux zones matérialisées sur un plan joint :

  • Une zone historique A, dans laquelle les prescriptions ci-dessous sont exigées
  • Une zone B, dans laquelle on signalera les tombes intéressantes . et dans laquelle une certaine discrétion doit être observée à proximité de la zone A.

Le service du cimetière examinera la conformité des projets présentés avec les prescriptions ci-dessus indiquées et ne transmettra à l’ ABF que les projets qui ne lui semblent pas conformes à ces prescriptions. Elle pourra aussi demander son avis à l’Association locale pour la protection. Dans une première période de mise au point, assez courte, tous les projets seront vus par le groupe de travail, ce qui permettra de bien s’entendre sur les objectifs.

Un canevas plus précis du règlement peut être donné à titre indicatif aux communes que cela intéresse.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.