Le devenir des églises

Péril pour l’église ISMH du Plessis-Sainte-Opportune (Eure)

IMG_0295
Eglise du Plessis-Sainte-Opportune (Eure). Photo Jean-Louis Hannebert

Le Plessis-Sainte-Opportune est une commune rurale de 300 habitants du département de l’Eure. Elle possède deux grandes églises dont l’une, dédiée à Sainte Opportune, menace ruine : la couverture en tuiles plates laisse apparaître des crevasses, le mur nord est déversé et maintenu par des étais en bois vétustes, le clocher en charpente repose sur des poutres qui subissent l’humidité depuis plusieurs décennies.

Cette église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1961, alors que trois autels, un retable et le tabernacle sont classés depuis 1971. Les bans anciens sont en grande partie cassés. Tout le mobilier est en péril.

IMG_0548
Intérieur de l’église du Plessis-Sainte-Opportune (Eure). Photo Jean-Louis Hannebert

La direction régionale des affaires culturelles est gravement préoccupée par cette situation car cet édifice est menacé d’écroulement à brève échéance et la commune est totalement impécunieuse. Le ministère de la Culture propose de réaliser une couverture provisoire en acier qu’il financerait à hauteur de 20 %  : la Fondation du Patrimoine et autres institutions sont sollicitées, mais le budget est loin d’être bouclé.

La SPPEF lance un appel solennel au mécénat et à la vigilance pour empêcher la disparition de cette église qui est un exemple caractéristique de l’architecture rurale normande.

Jean-Louis Hannebert, administrateur de la SPPEF

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Important, Le devenir des églises. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.