La protection des domaines nationaux

Le Parisien du 3 février 2015 : sort du domaine national de Versailles

Le Parisien

« Une zone emblématique à préserver absolument »

Julien Lacaze, vice-président de la SPPEF, société chargée de la défense du patrimoine

Depuis des années, la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) s’oppose au projet de la route de Saint-Cyr-l’École, craignant une urbanisation à outrance : « Le terrain Pion appartient au domaine national de Versailles ».

Or, on prévoit de créer la gare tangentielle et une route départementale près d’une zone emblématique et historique qu’il faut absolument préserver », interpelle Julien Lacaze, vice-président. Et de rappeler que Pion participe au tracé de l’Étoile Royale de Le Nôtre. « Le projet fermerait alors la perspective de la plaine de Versailles », ajoute-t-il. Conscient des inquiétudes, le maire (DVD) François de Mazières souligne « que le projet répond à une demande de logements croissante. De plus, nous avons lancé une étude pour dessiner un projet qui sera en accord avec l’environnement. »

Stéphanie Wiélé

Lire cet article sur le site du Parisien

Pour connaitre la position de la SPPEF

Cette entrée a été publiée dans Actualités, La protection des domaines nationaux, La SPPEF dans les médias. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.