Energies nouvelles et patrimoine

Annulation du schéma régional éolien breton : sanction du mépris du patrimoine

SRE breton, p. 12
Chapelle de Brandeneuf (1635), commune du Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine), et éolienne située à 613 m. Source : SRE breton, p. 12

La SPPEF, requérante dans ce recours porté par 20 associations bretonnes, se réjouit du jugement rendu par le tribunal administratif de Rennes le 23 octobre 2015.

Comme l’avait demandé le rapporteur public à l’audience du 25 septembre (lire ici), le tribunal a annulé l’arrêté préfectoral du 28 septembre 2012 portant approbation du schéma régional éolien (SRE), annexé au Schéma régional du climat de l’air et de l’énergie de Bretagne, pour un motif d’illégalité interne.

Le préfet a ainsi commis une erreur de droit dans l’application de l’article R. 222-2 du code de l’environnement en approuvant un schéma où la quasi totalité de la Région avait vocation à constituer une zone favorable pour le développement de l’éolien. Seules les zones de contraintes techniques et un périmètre de protection autour du Mont-Saint-Michel échappaient à ce blanc-seing !

Le tribunal considère, d’une part, que le potentiel éolien n’a pas été évalué « selon une méthode scientifique » et, d’autre part, que l’étude « des espaces naturels ainsi que du patrimoine naturel et culturel, des ensembles paysagers, des contraintes techniques et des orientations régionales » ne s’est pas faite selon des « critères suffisants ».

Anne-Marie Robic, déléguée de la SPPEF pour le Morbihan

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Lire le jugement du tribunal administratif du 23 octobre 2015Lire le communiqué des associations

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.