Publicité et paysages

Le Mont-Saint-Michel épargné par la publicité du Tour de France en 2016

Le Mont-Saint-Michel compte parmi les monuments historiques les plus anciens et les plus emblématiques de notre pays. Le Mont et ses abords bénéficient, à ce titre, de protections multiples : classement au titre des monuments historiques, au titre des sites, protections nationales coiffées par un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. La publicité y est totalement interdite, comme sur tout monument historique ou site classé (article L. 581-4 du code de l’environnement).

2013 : le Mont-Saint-Michel est ville étape du Tour de France. On note la présence de très nombreuses publicités pour les sociétés LCL, Vittel, Skoda…

En 2013, le Mont-Saint-Michel devenait ville étape du Tour de France et le site classé malheureusement couvert de publicités… Merci au Crédit Lyonnais, à Skoda, à Vittel et à tant d’autres entreprises qui ont alors pollué ce lieu unique !

En 2015, le Mont-Saint-Michel était cette fois retenu comme point de départ du Tour de France. Notre crainte d’une publicité massive et désastreuse était alors justifiée par l’apparition sur l’abbaye, le 19 octobre 2015 (voir ici), d’un support publicitaire de 50 m2 annonçant la venue du Tour, déployé sans aucune justification légale (il ne s’agissait notamment pas d’une bâche de travaux). Sites & Monuments protesta alors vigoureusement auprès du Centre des Monuments Nationaux, gestionnaire du Mont-Saint-Michel, et demanda des garanties.

Le 19 octobre 2015, une publicité illicite annonçant la venue du Tour était déployée sur le Mont-Saint-Michel

Sites & Monuments saisissait également le préfet de la Manche et adressait une lettre recommandée à Amaury Sport Organisation (ASO) lui rappelant les règles en matière de publicité dans les lieux protégés (loi votée en 1910 à l’instigation de la SPPF). Nous demandions alors l’application stricte de l’interdiction légale sur le site classé du Mont et de ses abords, notamment à l’occasion du départ du Tour de France. Notre courrier expliquait en effet que « ces images sont persistantes sur les réseaux de communication, y compris à l’étranger, et nuisent aux efforts de protection paysagère que les associations, les administrations locales, nationales et internationales tentent de mettre en place« .

Voir la lettre de Sites & Monuments au groupe Amaury en date du 18 juin 2016

Il semble que la demande de notre association, et très certainement l’action du préfet de la Manche, aient été entendues.

Le 2 juillet 2016, départ du tour de France depuis le Mont-Saint-Michel sans publicité sur ses parties protégées au titre des sites ou des monuments historiques

Le point de départ du Tour a ainsi été positionné hors des zones protégées, les cyclistes faisant un tour d’honneur jusqu’au pied du Mont avant de se diriger vers le point de départ. Des drapeaux de la région remplaçaient à cette occasion avantageusement les publicités subies en 2013.

Le 2 juillet 2016 : départ du Tour de France depuis le Mont-Saint-Michel sans publicité et dans le respect du site

Il est donc tout à fait possible d’organiser de grandes manifestations, notamment sportives, sans pour autant agresser la population par une publicité démesurée, dont on peut d’ailleurs se demander si elle ne porte pas plus ombrage aux marques qu’aux monuments défigurés.

Claude Rossinelli, responsable du groupe publicité de Sites & Monuments

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Publicité et paysages. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.