La préservation de l'architecture du XXe siècle

Patrimoine industriel : victoire pour les grues du port de Marseille !

Le Grand port maritime de Marseille (GPMM) avait pris, début 2017, la décision de démanteler trois des cinq grues installées sur la digue du Large. Seules deux d’entre elles, plus petites, devaient être conservées. Ces grues, implantées en 1961, symbolisent aujourd’hui l’activité portuaire de la cité. Les Marseillais sont fortement attachés à leurs élégantes silhouettes se détachant sur l’horizon.

Grues de la digue du Large à Marseille. Photo David Coquille

Des grues comparables, à Brest et à Nantes, ont été classées Monuments historiques au titre des objets mobiliers. Celles de Marseille figurent en outre dans le périmètre de la nouvelle Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP), protégeant les paysages maritimes de Marseille et de sa rade, comme dans le périmètre de protection de la cathédrale de la Major, classée en 1906.

Un accord, trouvé entre la Région et le port de Marseille, permet aujourd’hui la sauvegarde de l’ensemble des grues, l’ouverture de la digue au public, souhaitée par la région, permettant dans le futur aux Marseillais de profiter pleinement de ce paysage.

Grues et cathédrale de la Major. Photo David Coquille

Les grues et la digue du Large. Photo David Coquille

Sites & Monument avait écrit au Grand port maritime de Marseille et à l’architecte des bâtiments de France pour obtenir un sursis au démantèlement. Une pétition avait également été lancée par l’association, avec le soutien du Comité du Vieux Marseille (voir ici).

Notre déléguée locale, Sandrine Rolengo, avait également sollicité différentes entités pour financer l’opération de restauration nécessaire. Les démarches entreprise auprès de Renaud Muselier, président du conseil régional, se sont avérées fructueuses : la région PACA financera la restauration de deux des grues, pour 400 000 euros, le GPMM consentant, pour sa part, à prendre en charge la sauvegarde d’une troisième grue, consacrant au total 600 000 euros à la restauration de son patrimoine. Qu’ils en soient remerciés !

Pour en savoir plus

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Grues de la digue du Large à Marseille. Photo DR
Cette entrée a été publiée dans Actualités, Communiqués, La préservation de l'architecture du XXe siècle. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.