Energies nouvelles et patrimoine

Cordes-sur-Ciel (Tarn) : le projet éolien est abandonné !

Cordes-sur-Ciel (Tarn), un ciel qui demeurera sans éoliennes…

Retour sur un an de résistance

Tout commence lorsque des adhérents Sites & Monuments, s’installent sur les bords du Cérou, affluent de l’Aveyron, dans le petit village de Milhars, près de Cordes-sur-Ciel, village préféré des Français 2014 et haut lieu de culture. Bien que ces nouveaux venus aient obtenu du maire de Milhars, l’assurance qu’il n’y aurait pas d’éoliennes sur la commune, ils découvrent dans le bulletin municipal de novembre 2017, traité parmi les affaires courantes, un projet de parc industriel éolien, approuvé par le conseil municipal en format restreint.

Interrogé, le maire se veut rassurant et temporisateur. Il affirme qu’il vaut mieux laisser EDF Énergies Nouvelles prospecter, le projet étant susceptible de retombées financières favorables à la commune, plutôt que d’envisager un autre projet : celui d’un enfouissement de déchets. Il évoque la possibilité pour le groupement forestier, qui doit louer ses parcelles à l’opérateur, de rentabiliser ses terres. Nul besoin de s’inquiéter, tout cela prendra du temps.

De son côté, le conseil municipal du village de Marnaves, situé au pied des aérogénérateurs, refuse l’installation prévue. Le parc passerait alors, sans les machines situées sur cette commune, de 12 à 6 aérogénérateurs. Mais rien n’empêche évidemment EDF de proposer un nouveau site pour installer les 6 éoliennes refusées à Marnaves.

Un mât de mesure est monté début janvier 2018, à quelques dizaines de mètres d’un dolmen (lire ici), pour enregistrer la vitesse et l’orientation des vents sur une période d’environ un an. En mars 2018, ce mât fait l’objet d’un acte de sabotage compréhensible mais regrettable : ses câbles sont sectionnés, provoquant ainsi sa chute.

Cordes-sur-Ciel (Tarn), un ciel qui demeurera sans clignotement d’éoliennes…

Pour lutter contre le projet, plusieurs habitants se rapprochent d’une association locale. Mais certains de ses membres ayant été gagnés par la pseudo-vision écologiste du maire de Milhars, il est créé une association spécifique « Sauvons le Ciel de Cordes » (SLCC) avec son site internet dédié (voir ici). SLCC est rapidement soutenue par une association du village voisin de Pampelonne, confrontée à un projet semblable, ainsi que par le collectif régional « Toutes Nos Énergies (TNE) Occitanie Environnement » (voir ici).

SLCC se charge d’une mission d’information en particulier auprès des habitants de Milhars et dans la presse locale. La publication d’un article sur le site de notre association (voir icidonne un rayonnement national à son combat. Il est illustré d’une vue panoramique de Cordes qui se détache sur un arrière-plan strié de mâts : une verticalité incongrue qui alerte les acteurs en charge de la défense du patrimoine et de la préservation de l’environnement.

Au cours d’un rendez-vous obtenu en août 2018 avec l’Architecte des Bâtiments de France à Albi, il apparaît, au vu des enjeux patrimoniaux et culturels, qu’il est nécessaire d’alerter les  pouvoirs publics. La SPPEF envoie alors un courrier signé de son président au Préfet du Tarn (voir ici). Cette lettre souligne notamment que Cordes, classée zone Natura 2000 et située aux portes d’Albi, ville classée au patrimoine de l’UNESCO, fait désormais partie des Grands Sites d’Occitanie, au même titre que les Bastides de l’Albigeois.

Épilogue

En novembre 2018, EDF Energies Nouvelles annonce l’abandon du projet, officiellement pour manque de vent. On voit ainsi combien il est important de traiter en amont ce type de projet destructeur d’un paysage et d’un environnement multiséculaire, haut-lieu de culture par surcroît.

L’association SLCC remercie Sites & Monuments pour son soutien. Elle demeurera vigilante et se propose de poursuivre son activité en faveur de la protection du patrimoine historique et protohistorique (dolmens et sites mégalithiques, nombreux dans la région) et de la biodiversité exceptionnelle de ces lieux.

Bruno Ladsous, délégué régional Occitanie, membre du groupe éolien de Sites & Monuments

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.