Energies nouvelles et patrimoine

Éoliennes de la forêt de Lanouée (Morbihan) : poursuivons le combat devant le Conseil d’Etat !

Forêt de Lanouée (Morbihan), socle d’une future éolienne inondé et saignée du chemin d’accès. Photo Sites & Monuments / J.-B. Le Breton (1er janvier 2019)

Sites & Monuments (SPPEF) et l’association Vent de Forêt lancent un appel aux dons pour le dernier round dans le combat contre le projet éolien géant porté par la société canadienne BORALEX, dans la forêt de Lanouée, second massif forestier de Bretagne. Imagine-t-on l’impact fatal de ces 16 éoliennes qui viendraient faucher l’air à 186 mètres au-dessus de la canopée et rythmer de leurs flashes rouges les nuits paisibles de Lanouée, de Mohon et autres communes proches ?

Depuis 2014, les riverains requérants ont assumé financièrement les frais d’avocats. Ce ne sont pas moins de 7 arrêtés qui ont été attaqués : 4 permis de construire, une autorisation de défricher, une dérogation à la protection des espèces protégées et une autorisation ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement). En 2017, les recours ont été remportés en première instance, en référé (voir ici) et sur le fond (voir ici), au tribunal administratif de Rennes. Mais, le 5 mars 2019, la CAA de Nantes, suivant son rapporteur public (voir ici), a retourné le sablier. Les 5 jugements rennais du 7 Juillet 2017 ont été annulés, les requérants étant, qui plus est, condamnés à indemniser le promoteur éolien de ses frais de justice ! Une décision incompréhensible.

L’impact catastrophique de ce projet industriel hors d’échelle et inédit en Bretagne ne nous permet pas d’hésiter : les requérants feront tout pour obtenir son annulation au Conseil d’État. Mais le combat juridique dépend aujourd’hui d’un élan solidaire pour solder les frais de justice irrépétibles de 4000 € demandés par la CAA de Nantes. Il s’agira ensuite de réunir les honoraires d’avocat permettant un pourvoi en cassation devant le Conseil d’État.

Il n’est en effet pas question de laisser monter des aérogénérateurs en forêt, ni à Lanouée, ni ailleurs. Les requérants se battent et se battront, mais ont besoin de votre indispensable soutien financier.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu » B. Brecht

Anne-Marie Robic, déléguée de Sites & Monuments pour le Morbihan

Jean Elain, président de Vent de Forêt, association adhérente de Sites & Monuments

Aidez-nous à poursuivre nos combats
→ Rubrique dédiée « Forêt de Lanouée »

Consulter l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes du 5 mars 2019 (ICPE)

Consulter l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes du 5 mars 2019 (PC)

Consulter l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes du 5 mars 2019 (DEP)

Consulter l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes du 5 mars 2019 (défrichement)

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.