Energies nouvelles et patrimoine

Alerte éoliennes en Périgord Vert

L’association Citoyenneté Environnement Périgord (CEP) lutte pour la préservation des paysages et du patrimoine bâti contre 2 projets éoliens :

- Un projet de 4 aérogénérateurs d’une hauteur de 158 mètres en bout de pâles dans les communes de Cherval et de Verteillac (EDPR promoteur) ;
- Un projet de 5 aérogénérateurs de 160 mètres en bout de pâles dans les communes de Champagne Fontaines et de La Rochebeaucourt (RES promoteur).

image003
4 aérogénérateurs de 158 m en projet dans les communes de Cherval et de Verteillac

5 aérogénérateurs de 160 m en projet dans les communes de Champagne Fontaines et de La Rochebeaucourt

Le Périgord Vert se situe au nord du département de la Dordogne, dans la région de la Nouvelle Aquitaine. C’est un haut lieu du patrimoine architectural français, riche d’églises romanes et de châteaux. Le Verteillacois,  partie prenante de la Communauté de Communes du Ribéracois, se situe entre Périgueux au sud et Angoulême au nord.

Le Ribéracois présente la plus forte densité d’églises romanes à coupoles du Périgord Vert. Une route touristique relie une quarantaine d’églises. Le festival « Itinéraire Baroque en Périgord Vert » associe musique baroque, pédagogie et architecture romane et anime ces lieux pleins d’histoire.

La Dordogne, département aux « mille et un » châteaux, recèle environ 11% de l’ensemble des châteaux, manoirs et maisons fortes de notre territoire national. Sur le seul Verteillacois, les châteaux de la Meyfrenie à Verteillac, de la Vassaldie à Goût Rossignol, du Clauzuroux et de La Ligerie à Champagne et Fontaine, ceux de Beaumont à La Chapelle Grésignac, du Reclaud à Bourg-des-Maisons, le manoir de Nanchapt à La Tour Blanche, le manoir Castel La Pouyade à Cherval sont parmi les demeures les plus remarquables en toute proximité des sites ciblés par les promoteurs éoliens.

De nos paysages de forêts, de vallons et de plaines émanent une douceur qui se prête mal à l’agression industrielle d’aérogénérateurs de plus de 160 mètres de haut, pas plus que nos bourgs entourés de hameaux, de fermes et de bâtisses de caractère.

Toutefois, cette richesse patrimoniale et paysagère n’a pas empêché des promoteurs, des élus et des agriculteurs d’engager une démarche de développement industriel.

L’expérience vécue par les départements voisins nous apprend que les premiers projets implantés entraînent une multiplication d’installations et une prolifération d’aérogénérateurs que les élus, eux-mêmes, n’arrivent plus à stopper. C’est donc l’équilibre d’un territoire, recelant d’importants témoignages du Moyen-Age et de la Renaissance, qui risque d’être bouleversé.

Quelques exemple du patrimoine verteillacois 

image015

Le Clauzuroux  (Champagne Fontaine), à moins d’1 km des deux projets éoliens. Le château est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1947, le reste du domaine étant inscrit depuis 2002.

 Eglise Saint-Martin à Cherval

L’église Saint Martin (Cherval) à moins de 2 km du projet EDPR. Classée au titre des monuments historiques depuis 1913, c’est l’une des 2 dernières églises du Périgord à posséder une nef unique et 4 coupoles en lignes (n°2 sur la carte dernière page).

800px-L'église_médiévale_et_le_château_de_la_Ligerie_(30363760305)

Le château de La Ligerie est situé à moins d’1 km du projet de RES et à 3 km du projet EDPR. Son architecture date du XVIIe siècle, les 2 pigeonniers à tour circulaire ayant été édifiés au XVe siècle (n°3 sur la carte dernière page).

chateau-de-la-vassaldie-24_h

La Vassaldie (Goût Rossignol) est situé à moins de 2km du projet RES. Il s’agit d’un château viticole de la  fin du XVIIe siècle dont le portail est sculpté (n°4 carte dernière page).

1434102123

Le château de Villebois Lavalette (Charente), édifié à l’emplacement d’un château à motte en bois érigé en l’an 959, est aujourd’hui entièrement classé au titre des monuments historiques. Situé au sommet du Puy Sanseau, à près de 200 m d’altitude, il serait concerné par les 9 éoliennes, la première étant située à 7,4 km (n°5 carte dernière page).

Historique du combat

L’association Citoyenneté Environnement en Périgord est la première association constituée en Dordogne contre des projets éoliens industriels du Périgord Vert et pour la préservation des paysages et du patrimoine bâti.

Déclarée le 14 novembre 2011 à la préfecture de Dordogne, notre association a été à l’origine constituée par 9 habitants du hameau des Mouyaux, des communes de Verteillac et de Cherval. Nous sommes aujourd’hui 306 adhérents. Notre association est adhérente de la Fédération Environnement Durable et de la Sepanso 24. Elle participe au collectif « Forces Périgord » qui rassemble 7 associations ayant le même objet que le notre, impliquant au total plus de 1000 personnes. 

Les procédures judiciaires

En 2015, l’enquête publique du projet RES mobilise de nombreux opposants au projet, la Commissaire Enquêtrice donne un avis défavorable et le Préfet refuse les permis de construire et d’exploiter. Alors que RES conteste le refus auprès du Tribunal Administratif, notre association intervient alors volontairement dans la procédure. Devant la confirmation de l’arrêté du Préfet par le Tribunal Administratif, le promoteur RES a fait appel en juin 2016. 

Ce jugement ne pouvait pas convenir au promoteur. En effet, le Tribunal administratif considère « que l’implantation des éoliennes intercepte visuellement sur 3 à 10 km un ensemble patrimonial exceptionnel de 22 monuments historiques protégés en Dordogne comprenant églises romanes, châteaux périgourdins ainsi que le village et le château de Villebois Lavalette, qui ont fait l’objet de multiples protections en Charente. Considérant que le projet envisagé aurait ainsi pour effet de rompre l’équilibre… de modifier la perception de l’ensemble… en portant une atteinte irrémédiable aux lieux environnants… il est défini sans équivoque l’intérêt paysager et la sensibilité des lieux. » 

Le 9 juillet 2019, la Cour d’appel a malheureusement annulé ce premier jugement et les arrêtés du Préfet. Nous attendons par conséquent les nouveaux arrêtés afin de les soumettre à notre avocat…

Le projet de la société EDPR, plus à la peine, vient d’obtenir un avis de l’Autorité Environnementale. Nous attendons d’ici quelques semaines le calendrier précis de  l’enquête publique qui se profile à l’horizon de l’automne 2019.

Nous devons donc anticiper l’éventualité de devoir faire face aux procédures des 2 projets simultanément.

Autres actions

L’association se veut également porteuse d’une information pédagogique destinée à l’ensemble de la population, de propositions et de recherches d’autres voies auprès des Elus locaux. Nous participons par exemple au « Festival des Energies », porté par le Conseil de Développement du Périgord Vert. Le Président du festival « Itinéraire Baroque en Périgord Vert » est également très impliqué dans notre action. L’association CEP s’engage dans la vie locale au travers de ses membres ou en son nom.

En conclusion, la banalisation des espaces ruraux engendrée par le développement d’aérogénérateurs géants ruinera le patrimoine paysager et l’atout patrimonial du Verteillacois. Ces dommages n’ont malheureusement pas été pris en compte.

Nous défendrons pied à pied ce territoire jusqu’à présent préservé des éoliennes afin de combattre une forme production électrique techniquement, économiquement et socialement très discutable, conduisant à un enlaidissement des paysages et de nos monuments.

Citoyenneté Environnement Périgord, association adhérente de Sites & Monuments

Citoyenneté Environnement Périgord - Logo

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.