Les archives de la SPPEF – Sites & Monuments consultables aux Archives Nationales (site de Pierrefitte)

« 205 AS » : cote des papiers de la SPPEF – Sites & Monuments aux Archives Nationales

Les Archives Nationales ne gèrent pas seulement les archives publiques et celles des notaires de Paris, elles abritent également des fonds privés dit d’« intérêt national » issus de grandes familles françaises, de personnalités, tel Pablo Picasso, ou encore d’associations.

C’est à ce titre que Sites & Monuments a offert la plus grande partie de ses archives le 11 avril 2014 soit environ 300 boîtes. L’importance du dépôt s’explique par l’ancienneté de notre association qui a vu le jour l’année de la loi de 1901 permettant la création des associations. Malheureusement, sauf quelques bribes, les archives antérieures à la Seconde guerre mondiale ont disparu. Pour cette période, l’essentiel de nos informations provient du Bulletin de la SPPF (1902-1939), aujourd’hui en ligne sur Gallica.bnf.fr (voir ici).

AN archives SPPEF

Commençait alors pour les archivistes un très important travail d’inventaire. La première étape a consisté à identifier les archives à éliminer – car considérées comme sans intérêt patrimonial. Un petit nombre de boîtes nous a alors été retourné, essentiellement des documents comptables.

Un plan cohérent de classement a ensuite été élaboré. Il a d’abord fallu séparer les documents propres à Sites & Monuments (SPPEF) de ceux relatifs à l’Association Nationale pour la Protection des Villes d’Art (ANPVA). Cette dernière, créée en 1964 par le 7e président de la SPPEF, Jacques Sylvestre de Sacy, avait pour but de défendre des quartiers anciens, une action pleinement en accord avec nos objectifs, soutenant ceux de la loi sur les secteurs sauvegardés (1962). Hébergée dans nos locaux, puis fusionnée avec elle en 2013, ses archives se trouvaient dans notre versement.

Les différents documents des deux associations ont alors été regroupés sous de grands chapitres : administration, finances et comptabilité, personnel, correspondance, activités organisées en interne, participation à des activités extérieures/documentation produite. Chacun de ces grands thèmes est ensuite décomposé en rubriques, sous-rubriques…

Toutes les pièces ont été classées en fonction de cette indexation dans des boîtes d’archives spécifiques. Par exemple, une lettre concernant les Hautes-Alpes suit la hiérarchie suivante : Correspondance/Suivi général par département/Province/Province par département/Hautes-Alpes. Elle se trouve dans la boîte AS/205(I)/102.

AN archives SPPEF (chemin)

À l’issue du dépouillement, les archivistes ont rédigé de remarquables notices historiques présentant la SPPEF et l’ANPVA.

Ce fonds est aujourd’hui consultable à Pierrefitte-sur-Seine sous la cote AS/205 (voir ici). Il permet de suivre la politique de notre association dans le détail depuis l’après-guerre. Espérons que des chercheurs s’en empareront pour apporter de nouveaux éclairages sur l’action associative dans la protection du patrimoine. Ils valoriseront alors le remarquable travail des Archives Nationales, que nous remercions ici.

François Béchade, secrétaire général adjoint de Sites & Monuments

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Non classé, Vie de l’association. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.