Energies nouvelles et patrimoine

Éoliennes à proximité de la Sainte-Victoire : comment les promoteurs gagnent à l’usure, avec notre argent !

sppef_eolien-sainte-victoire-saint-maximin
Photomontage association Decavi. Lire l’article ici

L’association DECAVI, qui mène depuis des années un courageux combat contre l’implantation d’éoliennes à l’Est de la montagne Sainte-Victoire, aux abords de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (voir ici), jette l’éponge, épuisée moralement et financièrement. Nous ne connaissons pas les conditions de ce désistement.
Le combat dans ce domaine, de plus en plus technique, nécessite en effet beaucoup de temps et d’argent. Les promoteurs éoliens en ont (le nôtre, via un tarif de rachat de l’électricité largement subventionné), les associations beaucoup moins, dépendantes de quelques donateurs et bénévoles.
On peut s’interroger sur l’intérêt qu’a notre pays à dénaturer ainsi des sites emblématiques, source d’attractivité mondiale, pour faire croître une chimère énergétique ruineuse.
Nous avons choisi, après mûre réflexion, de publier ci-dessous le mail particulièrement éloquent reçu de 12 décembre 2019 de l’association locale. Qu’il instruise nos décideurs sur l’inégalité et la difficulté de notre combat pour l’intérêt général, le vrai. 
Nous invitons d’éventuels mécènes à se rapprocher rapidement de notre association pour financer ce combat, qui ne saurait être poursuivi sans cela.

Julien Lacaze, président de Sites & Monuments

« Suite à notre conversation téléphonique de la semaine précédente, je vous informe de la décision de notre conseil d’administration de se retirer du procès qui nous oppose aux promoteurs éoliens de la Sainte-Victoire, pour les raisons que je vous expliquais. Notre association est en effet épuisée par 15 ans de procédures judiciaires qui n’ont abouti de notre part qu’à des frais colossaux et aujourd’hui nos donateurs ne nous suivent plus. Les promoteurs sont extrêmement puissants et déterminés et ils ont commencé à défricher le site en vue de la construction.
Nous ne poursuivons plus en justice et adressons notre intention de nous désister à l’avocat, avant le 20 décembre 2019, soit vendredi prochain, jour de clôture de l’instruction. [...]

Association DECAVI »

Pour en savoir plus

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.