Energies nouvelles et patrimoine

Communiqué : Éolien, les ONGs déposent un programme alternatif sur l’énergie

Logos PPE alternative

Madame, Monsieur,

Plusieurs ONG nationales et régionales de protection de l’environnement et du patrimoine (*) ont déposé le vendredi 17 janvier 2019 au Ministère de la Transition énergétique et solidaire et  à l’Hôtel Matignon un programme alternatif pour la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) 2019-2028.

La PPE en cours d’examen par le gouvernement  engagera la France  pour plusieurs années. Elle  a pour objectif d’assurer à la Nation son indépendance  énergétique, concrétiser ses devoirs au plan environnemental et  permettre  de respecter ses engagements au regard de la stratégie internationale bas carbone. Pour être acceptée elle doit être économiquement viable et  socialement juste.

Le projet de  PPE actuel élaboré par les services du Ministère de l’environnement est centré sur l’augmentation des énergies renouvelables intermittentes électriques, et en particulier la multiplication d’implantations de nouvelles éoliennes  terrestres. Il ne répond pas aux critères précédents, et engage une dépense inadaptée aux enjeux et moyens de la Nation.

En particulier, privilégiant les solutions « tout électrique » et notamment l’éolien, il est déconnecté des grands objectifs publics comme la reconquête de la biodiversité ou celui de la protection du patrimoine, de la nature et des paysages. Il ne respecte pas la  Charte de l’Environnement.

Générateur d’artificialisation des territoires ruraux agricoles et naturels, l’éolien engendre  une résistance croissante des riverains victimes qui ont le sentiment d’une injustice, et  il multiplie les conflits juridiques. Lors d’une récente table-ronde consacrée à l’écologie, Emmanuel Macron en  exprimant son scepticisme sur le développement de l’éolien terrestre en France a pris ainsi acte de l’erreur de ce  projet actuel de  la   PPE. Il a déclaré « Soyons lucides : la capacité à développer massivement l’éolien terrestre est réduite ». Il a ajouté « le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir dans notre pays » et estimé « qu’on ne peut pas imposer l’éolien d’en haut. »

Le moment est venu d’en tirer toutes les conséquences, et d’engager une nouvelle PPE intégrant les orientations fortes figurant dans ce programme alternatif proposé, plus respectueuses de l’environnement et moins chères pour les finances de notre pays.

En déposant ce programme alternatif, nos Fédérations exercent leur droit constitutionnel à participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement.

Le 17 janvier 2020

Contact Presse :

Bruno Ladsous, administrateur de Sites & Monuments, ladsousbruno@gmail.com tél 0649693959

(*) parmi les 25 fédérations et associations déposantes : Fédération Environnement Durable, Fédération Vent de Colère, Patrimoine Environnement, La Demeure Historique, VMF Patrimoine, Sites & Monuments (SPPEF), Collectif Energie Vérité, et de nombreux collectifs régionaux (Normandie, PACA, Bourgogne, Occitanie, Grand-Est, Hauts-de-France, Val de Loire …).

Dossier remis le 17 janvier 2020 aux bons soins de Madame la ministre de la Transition écologique et solidaire

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Communiqués, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.