Energies nouvelles et patrimoine

Le plateau des Grands Champs et le Muséo Parc d’Alésia menacés par un projet de parc éolien

Photomontage réalisé depuis les abords de la statue de Vercingétorix. Source : Engie Green.

Le projet de parc éolien du plateau des Grands Champs en Côte-d’Or (communes de Benoisey, Courcelles-Lès-Montbard, Grignon, Montigny-Montfort et Nogent-Lès-Montbard) a été conçu 2014. Il a été élaboré dans le plus grand secret par cinq maires sans que leurs administrés en soient informés.

La société « Engie Green Grands Champs » a déposé à la préfecture de Dijon une autorisation environnementale le 20 décembre 2018 pour l’exploitation de 13 aérogénérateurs d’une puissance totale de 52 MW et l’implantation de 5 postes de livraison. Ces éoliennes de 150 m en bout de pale seraient installées sur le plateau surplombant les 5 communes concernées, à proximité des habitations, la plus proche se situant à seulement 500 mètres des machines.

Début 2019, dès la divulgation du projet, une vingtaine d’habitants se sont réunis pour créer l’association Sauvegarde des Territoires de la Brenne et du Dandarge (STBD), dont les statuts ont été déposés le 27 juillet 2019 (voir ici). Aujourd’hui, cinquante membres sont mobilisés pour contrer ce désastreux projet.

Carte d'implantation du parc éolien - Source Engie Green
Carte d’implantation du parc éolien. Source : Engie Green.

Dans un premier temps, l’association a adressé à la DREAL un dossier contestant le projet d’Engie Green. Elle a ensuité écrit à tous les élus, aux différentes administrations préfectorales en charge du dossier, aux ministères de l’Ecologie et de la Culture, à l’Unesco, aux propriétaires de sites remarquables et à des personnalités comme Stéphane Bern, etc. Elle a frappé à toutes les portes et a réussi à en franchir quelques unes. Le sous-préfet de Montbard a pu être rencontré. Deux conférences d’information ont en outre été organisées sur les impacts des éoliennes (l’une animée par un ingénieur au CNRS, l’autre par un membre de notre association).

Champ de Fouilles
Photomontage réalisé depuis le champ de fouille d’Alésia. Source : Engie Green.

Pour obtenir des fonds, l’association a contacté la presse, distribué des tracts, organisé une manifestation lors de la foire de Montbard – avec son partenaire le Collectif Grand Auxois -, participé à des vide-greniers et thés dansants mais ces démarches n’ont pas été très fructueuses financièrement !

L’association ne peut ainsi faire réaliser ses propres photomontages et utilise ceux d’Engie Green. Eloquents, ils montrent l’impact visuel du projet sur les sites d’Alésia, du Muséoparc, de l’Abbaye de Fontenay classée par l’UNESCO…

Photomontage réalisé depuis la bordure du site inscrit de l’abbaye de Fontenay. Source : Engie Green.
Photomontage réalisé depuis la terrasse panoramique du Muséo-Parc d’Alésia. Source : Engie Green.

Les photomontages d’Engie Green relatifs à Alésia ont été réalisés avant le démarrage du programme européen aujourd’hui en cours sur le site. Celui-ci consiste à déboiser autour de la statue de Vercingétorix afin de la rendre plus visible autour du mont Auxois, sur un rayon de 40 kilomètres pour mieux évoquer le siège organisé par les troupes romaines.

Extraits de l’arrêté préfectoral du 14 septembre 2019 rejettant la demande d’autorisation environnementale d’Engie Green

A notre grande satisfaction, le préfet de Côte-d’Or a rejeté par un arrêté du 17 septembre 2019 (voir ci-dessous) la demande d’autorisation environnementale déposée par Engie Green. Mais cette société a immédiatement déposé, le 17 janvier 2020, un recours en annulation de cet arrêté devant la cour administrative d’appel de Lyon.

Nous n’abandonnerons pas le combat et avons décidé de soutenir l’État en appel.

Frédérique Chaumien, présidente de l’Association Sauvegarde des Territoires de la Brenne et du Dandarge (STBD) (avec Sites & Monuments)

Arrêté préfectoral du 17 septembre 2019 rejetant la demande d’autorisation environnementale du projet éolien du plateau des Grands Champs

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.