La conservation du second oeuvre ancien

Position de la SPPEF

DSCN1138
Châteauroux (Indre), hôtel particulier dénaturé par le renouvellement intégral de son second oeuvre (fenêtres en PVC et bloc porte préfabriqué)

Les portes et croisées anciennes sont des éléments patrimoniaux particulièrement importants, précieux en eux-mêmes (au même titre qu’un meuble ancien) et contribuant à l’harmonie et au rythme des façades. Menuiserie, vitrerie, serrurerie concourent à ce résultat heureux. Ces éléments participent en outre à l’aération naturelle des habitations, nécessaire à leur salubrité.

Le second oeuvre est aujourd’hui victime de la conjonction des politiques de rénovation thermique – alors même que le bâti ancien a prouvé son excellent comportement en la matière – et de démarchages commerciaux agressifs.

Paris (douceur des carreaux soufflés vus de l'extérieur)
Paris. Immeuble Louis XVI ayant conservé ses croisées anciennes

La SPPEF s’engage afin que le droit de l’urbanisme puisse continuer à saisir ou à mieux saisir ces éléments importants du bâti.

Château de la Baume (Lozère). Croisée du XVIIIe siècle. Les petits carreaux en verre soufflé renvoient une image douce de leur environnement, contribuant à la bonne insertion des fenêtres en façade, contrairement au verre industriel produisant un effet miroir

Bourges (Cher). Croisée et son espagnolette d’époque Empire. Les grands carreaux en verre soufflé filtrent, en les troublant légèrement, les vues vers l’extérieur, procurant une sensation d’intimité

Les portes et fenêtres anciennes s’entretiennent et peuvent être réparées. Le programme « Amélioration thermique du bâti ancien » (ATHEBA), élaboré conjointement par les ministères de l’écologie et de la culture, la Fondation du patrimoine et Maisons paysannes de France, permet de concilier efficacité énergétique et conservation ou adaptation du second œuvre ancien.

Consultez les préconisations d’ATHEBA

Publicité au slogan sans équivoque : "Finissons-en avec les vieilles fenêtres" ! 20120322_113137_fenetre

Conservez vos portes et fenêtres anciennes !

Participez à notre concours de sauvegarde du second oeuvre !

P1310013
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Fenêtre en aluminium dépourvue de petits bois

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Fenêtre en PVC dotée de petits bois noyés dans le double vitrage

 

Limoges (Haute-Vienne). Immeuble du XVIIIe siècle. Fenêtre en PVC dotée d’une imposte

Limoges (Haute-Vienne). Fenêtre en bois exotique verni aux petits bois collés