Energies nouvelles et patrimoine

Éolien en mer : notre horizon n’est pas à vendre !

Simulation des éoliennes vues à partir de la Baie de la Fresnaye avec le Fort La Latte en premier plan et le Cap Fréhel en second plan -   copyright : Gardez les Caps
Simulation des éoliennes vues à partir de la Baie de la Fresnaye avec le Fort La Latte au premier plan et le Cap Fréhel en second plan. Source : Gardez les Caps

« Gardez les Caps », adhérente de la SPPEF, est l’instrument privilégié et reconnu de l’action associative contre le projet du promoteur éolien Ailes Marines en baie de Saint-Brieuc.

A l’occasion du départ de la Route du Rhum, le 2 novembre, « Gardez les Caps » a organisé une vaste opération d’information et de sensibilisation du public. Deux grandes banderoles ont été déployées, l’une sur le donjon du Fort La Latte (XIVe siècle, 400.000 visiteurs par an), l’autre sur le site même du Cap Fréhel, où trente bénévoles ont distribué plus de 7000 tracts illustrés aux 40 000 spectateurs (dont le nouveau préfet des Côtes-d’Armor, Pierre Lambert).

EOLIENNES…NON1
Rassemblement du 2 novembre 2014. Photo : Gardez les Caps

Dans le même temps, la Délégation des VMF des Côtes-d’Armor avait organisé un pique nique au Fort La Latte. L’accueil très sympathique des propriétaires, Monsieur et Madame Jouon des Longrais, a permis pendant une demie heure d’exposer aux participants, très peu informés, le projet d’Ailes Marines, en soulignant son absurdité technique, économique et financière ainsi que ses conséquences dramatiques sur l’éco-système de la Baie de Saint-Brieuc et le paysage marin.

Jean de La Motte de Broöns, délégué de la SPPEF pour les Côtes-d’Armor, vice-président de « Gardez les Caps »

Pour en savoir plus, visitez le site de Gardez les Caps

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.