Permis de construire refusé en Val-de-Loire

Aout 2012

Un permis de construire avait été déposé (hors ZDE) pour 11 éoliennes, sur 2 communes, à 6 à 7 km de la Loire et en bordure de la zone tampon. Le projet avait été présenté en CDNPS en 2011, où le pétitionnaire avait eu le culot de présenter 40 photomontages pris de points de vue judicieusement choisis derrière des boisements pour prétendre qu’elles ne seraient pas visibles du périmètre classé UNESCO. Je l’avais vivement critiqué, photos à l’appui envoyées à l’avance aux membres de la CDNPS. Aucun vote n’avait eu lieu, les infos présentées étant jugées insuffisantes.

La DREAL a demandé alors des photomontages supplémentaires et même une cartographie* établie par ordinateur montrant les zones d’où les éoliennes seront visibles. Sur la base de ces éléments mettant en évidence les co-visibilités avec de nombreux zones du Val de Loire jusqu’à 10 km et même au-delà, et aussi du château de Talcy MH, le Préfet de Région a refusé le permis de construire par arrêté du 16 aout 2012 (ci-joint). Belle victoire

* Cette cartographie est d’autant plus intéressante qu’elle répond tout à fait aux vives recommandations à la France exprimées dans la décision du Comité du Patrimoine mondial à Saint-Pétersbourg en juin 2012, demandant l’adoption d’une méthode informatique indiscutable de détermination des visibilités. De plus elle tient compte des dispositions du « Plan de Gestion » du Val-de-Loire spécifiant que les éoliennes ne doivent pas être visibles depuis le Val, et plus précisément ni le mât, ni la nacelle, ni le clignotant, ni le premier tiers de pale. Bien sûr ces dispositions concernent surtout les sites UNESCO, mais ce type de cartographie si elle était généralisée dans toutes les études d’impact serait un outil indiscutable de preuve de visibilités d’éolienne sur un large territoire. Il faudrait convaincre les DREAL de l’exiger.

FR BACH

A propos de Monsieur et Madame Julien LACAZE

import de 4D
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.