L'esthétique de Paris

La gare de Montrouge Petite Ceinture restaurée et reconvertie dans le 14e arr. de Paris

Gare de Montrouge Ceinture (après travaux). Photo Sites & Monuments / J.-L. Hannebert

Les 36 gares de la ligne de Petite Ceinture autour de Paris ont connu des sorts bien différents depuis la fermeture de la ligne en 1934 : 17 gares ont malheureusement été détruites, mais celles qui restent ont des affectations hétérogènes : plusieurs abritent des bureaux, des restaurants ou sont utilisées par le RER C.

Gares de la Petite Ceinture subsistantes à Paris

Les habitants du quartier de la porte d’Orléans viennent d’obtenir l’affectation de la gare de « Montrouge  ceinture », située au 124 avenue du Général Leclerc, comme café culturel : « Le Poinçon ».

La gare a reçu successivement différentes affectations commerciales la rendant méconnaissable. Pendant plusieurs années, les habitants de la porte d’Orléans ont fait pression sur la ville de Paris et la SNCF pour qu’elle soit affectée à un usage culturel.

EPSON scanner image Gare de Montrouge Ceinture (2.)

C’est maintenant réalisé, sous l’égide de la chaîne de restauration « La Bellevilloise » qui exploite déjà à Paris plusieurs établissements à caractère culturel.

L’objectif est de créer un lieu de rencontres pour les habitants du quartier, autour d’activités culturelles et culinaires.

Gare de Montrouge Ceinture (3) Gare de Montrouge Ceinture (4)

A cet effet, Paris Habitat a dirigé une restauration soignée, qui a permis de retrouver cette gare telle qu’elle a pu exister lors de sa construction en 1867. On regrettera cependant le modèle choisi pour les menuiseries, qui s’écarte de celles d’origine, particulièrement élégantes, visibles sur les cartes postales autour de 1900.

Une terrasse en plein air entoure le bâtiment et invite au farniente.

Gare de Montrouge Ceinture avant travaux (coté voies)

Il reste au collectif des habitants du quartier à proposer une programmation qui tienne compte de leurs souhaits : musique, conférences, projections, expositions, autour d’une cuisine inventive et à portée du plus grand nombre.

Jean-Louis Hannebert, délégué de Sites & Monuments pour le 14e arr. de Paris

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, L'esthétique de Paris, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.