Energies nouvelles et patrimoine

Pétition : Monsieur le Président, protégez des éoliennes la montage Sainte-Victoire et sa biodiversité !

Aquarelle Eoliennes 15

Pétition adressée à M. Emmanuel Macron, Président de la République, Mme Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, MM. les maires d’Artigues et d’Ollières

Signer la pétition

Pétition parrainée par Stéphane Bern

14 associations ont signé une lettre ouverte au Président de la République lui demandant de protéger la montagne Sainte-Victoire d’un parc de 22 éoliennes de 125 m de haut (soit deux fois la hauteur des tours de Notre-Dame de Paris), situé à seulement 10 km de son sommet du Pic des Mouches. Elles réclament la suspension des opérations de défrichement et de coulage des socles en béton.

Amoureux des paysages et de la biodiversité, participez en signant cette pétition !

La lettre peut, en outre, être envoyée directement à l’Élysée (avec dispense de timbre).

MERCI À TOUS !

LETTRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Le 20 avril 2020

Monsieur le Président de la République Française
Palais de l’Élysée
55 rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris

Objet : Éolien – demande d’intervention pour la montagne Sainte-Victoire

Monsieur le Président de la République,

Vous avez déclaré, le 14 janvier 2020, que « le consensus sur l’éolien est en train de nettement s’affaiblir », votre ministre de la Transition écologique et solidaire dénonçant devant le Sénat, le 18 février 2020, des situations de co-visibilité « incompréhensibles » avec des éléments de notre patrimoine. Cette parole forte, rejoignant le constat que nous faisons sur le terrain du rejet de ces machines, doit aujourd’hui s’incarner. La crise sanitaire et économique mondiale inédite que nous traversons renforce ce besoin d’un monde plus apaisé, plus soucieux des paysages comme de la biodiversité et du sens de la dépense publique.

La montagne Sainte-Victoire – indissociable de Cezanne et d’autres admirateurs (de Jacqueline de Romilly à Georges Duby, d’André Masson à Tal Coat, de Maurice Blondel à Teilhard de Chardin) – est l’un des symboles universels de notre pays, dont vous êtes le garant naturel. Ce site unique est, depuis maintenant 15 ans, menacé par un projet de centrale de 22 éoliennes de 125 mètres de haut, situé sur des reliefs prolongeant sa ligne de crête, à seulement 10 km de son sommet du Pic des Mouches.

Ce projet cumule trois défauts majeurs :

  • Il détruirait un paysage emblématique, en bordure du site classé dont la limite a été fixée à la frontière administrative du département des Bouches-du-Rhône, sans réelle justification paysagère. Cet ensemble naturel et géologique, préservé de toute atteinte industrielle, est aussi visible depuis la remarquable basilique de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, qui serait également victime du projet ;
  • Du fait de son ampleur et de son positionnement à l’intérieur de la zone Natura 2000, pour sa partie nord, et en bordure, pour son alignement sud, les 22 éoliennes qu’il comporte porteraient atteinte à la biodiversité d’un espace naturel exceptionnel en termes de flore (orchis singe notamment) et surtout de faune protégée (aigle de Bonelli, aigle royal, alouette lulu, divers chiroptères et insectes etc.) ;
  • Il constituerait un précédent justifiant d’autres projets éoliens aux abords de la montagne Sainte-Victoire et dans le Var.

Ce projet a été élaboré à partir d’un régime obsolète, celui antérieur au classement, en 2011, des éoliennes parmi les installations susceptibles de porter atteinte à l’environnement (ICPE). Ce régime n’offre ainsi aucune des garanties attendues en un lieu si sensible (aucune simulation visuelle de l’insertion paysagère des éoliennes n’a notamment été réalisée). Le tribunal administratif de Toulon a heureusement reconnu, le 10 février 2020, que le projet relevait en réalité du régime des ICPE, faute d’avoir respecté les conditions légales du rattachement au régime antérieur. Mais, souhaitant prendre les défenseurs du patrimoine de vitesse en rendant ses travaux irréversibles, le promoteur poursuit son chantier, sur lequel un ouvrier a trouvé la mort le 11 mars 2020.

Dans ce contexte, nous vous demandons de bien vouloir susciter toute solution mettant un terme à ce projet qui n’aurait jamais dû être envisagé et qui compromettrait définitivement les paysages et la biodiversité de Sainte-Victoire.

Dans l’espoir de votre intervention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre haute considération.

ASSOCIATIONS SIGNATAIRES

Associations ou fédérations nationales

  • Sites & Monuments – SPPEF, association nationale fondée en 1901, reconnue d’utilité publique et agréée pour la protection de l’environnement.
  • Vent de Colère, fédération nationale d’associations créée en 2001 protégeant l’environnement et la qualité de vie dans les campagnes et rivages.
  • Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), association nationale fondée en 1980, reconnue d’utilité publique et agréée pour la protection de l’environnement, œuvrant pour la protection de la faune sauvage et du patrimoine naturel.

Associations régionales 

  • Union Départementale pour la sauvegarde de la Vie, de la Nature et de l’Environnement (UDVN-FNE 83),association fondée en 1971,agréée pour la protection de l’environnement, et réunissant 44 associations de protection de l’environnement.
  • Association Varoise pour la Sauvegarde de l’Agriculture de la Nature et de l’Environnement (AVASANE), remontant à 1801 et contribuant à la sauvegarde du patrimoine naturel, culturel et historique du Var, notamment en participant à de nombreuses commissions administratives.
  • Association de Protection du Patrimoine Environnemental et Paysage du Haut Var Verdon (APEP Haut Var Verdon), association créée en 2015 ayant pour but de protéger, conserver, restaurer les espaces, milieux, habitats naturels et la faune du Haut Var Verdon.

Associations dédiées à Sainte-Victoire 

  • Association pour Sainte-Victoire (ASV), créée en 1989 à la suite du terrible incendie d’août 1989, et regroupant les principales associations concernées par la vie et la préservation du massif ainsi que de nombreux adhérents à titre individuel : habitants ou résidents temporaires, pratiquants d’activités sportives, scientifiques…
  • Club Alpin Français d’Aix-en-Provence, fondé en 1891, affilié à la fédération française des clubs alpins et de montagne, reconnue d’utilité publique en 1882.
  • Parapentes de Sainte-Victoire, association soutenant la pratique du parapente dans le massif de Sainte-Victoire et ses environs, affiliée à la fédération française de vol libre.
  • Association Route Cezanne au Tholonet, association créée en 2006, reconnue d’intérêt général, dédiée à la connaissance et au respect du classement (au titre des sites) de la route Cezanne par André Malraux en 1959.
  • Animation Activités Tholonet (ANATHOL), association créée en 1979, organisant des loisirs et des activités culturelles afin de créer du lien social.
  • Animation et Cadre de Vie de Saint-Antonin, association constituée en 1981 pour s’opposer au mitage urbain de cette commune, organisant des activités culturelles et de loisirs, et parmi les associations fondatrices de l’Association pour Sainte-Victoire en 1989.

Nous rejoignent 

  • Association de Défense des Espaces Naturels et Agricoles (ADENA), fondée en 2008, ayant pour but de défendre les espaces naturels et agricoles du PNR de la Sainte-Baume et de ses environs.
  • Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde (A.R.B.R.E.S.), association fondée en 1994 ayant pour but d’encourager la recherche, la découverte et la préservation des arbres, notamment par la labellisation.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Lire l’article de l’Association pour Sainte-Victoire

Lire l’article de Sites & Monuments

Lettre adressée par Sites & Monuments au Président de la République avec l’apostille suivante : « Notre inquiétude concernant les 6500 autres éoliennes à implanter d’ici à 2028 est évidemment très vive. Dans quel but et à quel prix, notre électricité étant déjà décarbonée à 95 % ? »

Signer la pétition

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Energies nouvelles et patrimoine, Pétitions. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.