La préservation de l'architecture du XXe siècleMenaces sur les monuments

Sauvons l’ancien hôtel des célibataires de Viviez (Aveyron)

H.Célibataires 1
Hôtel des célibataires édifié en 1907 à Viviez par la société belge « Vielle Montagne » dans le cadre de son complexe métallurgique. Photo Jean Cazelles / Sites & Monuments.

Ce bâtiment d’architecture remarquable a été construit en 1907 et fait partie d’un vaste programme social réalisé par la société belge « Vielle Montagne » qui édifia dans la commune de Viviez, au cœur du bassin minier et industriel de Decazeville, une usine métallurgique pour la fabrication du zinc. Cette usine, dont l’activité s’étend sur plus d’un siècle, employa jusqu’à 2000 personnes et devint une des plus grande usine de métallurgie d’Europe. Cette usine a cessé son activité dans les années 80 et a été totalement détruite. Le seul vestige restant est cet ancien hôtel qui servait d’hébergement au personnel célibataire de l’usine. Ses pensionnaires pouvaient y prendre leur repas, s’y détendre ou s’y cultiver dans une salle de lecture. Il faisait partie d’un vaste programme immobilier comprenant des logements d’ouvriers, maisons de contremaîtres, villas pour cadres, hôpital, stade, boulangerie coopérative…

H.Célibataires 2
Hôtel des célibataires édifié en 1907 à Viviez. Photo Jean Cazelles / Sites & Monuments.

H.Célibataires 5
Hôtel des célibataires édifié en 1907 à Viviez. Photo Jean Cazelles / Sites & Monuments.

A présent il ne reste quasiment rien de ce passé industriel. Les derniers puits de mine ont fermé dans les années 60 suivie par les usines métallurgiques, les hauts fourneaux, la centrale thermique. Malgré les aides de l’Etat, l’activité industrielle a quasiment disparu et l’ancien bassin minier est devenu une région totalement sinistré qui n’a pas su conserver et mettre en valeur les vestiges les plus emblématiques de ce riche passé industriel.

L’ancien hôtel des célibataires représente un des derniers vestiges de cette période. Il a été cédé par l’ancienne société métallurgique au Conseil général de l’Aveyron en 2011 qui manifesté son intention de lui trouver une nouvelle affectation. Celui-ci depuis cette date n’a su lui trouver une deuxième vie, si bien que sa démolition a été décidé. Ainsi disparaîtra un des derniers vestiges représentatif du passé industriel de l’ancien bassin houiller de Decazeville aujourd’hui sinistré.

H.Célibataires 3
Hôtel des célibataires édifié en 1907 à Viviez. Photo Jean Cazelles / Sites & Monuments.

H.Célibataires (Escalier)
Hôtel des célibataires édifié en 1907 à Viviez. Jean Cazelles / Sites & Monuments.

Face à l’inertie des édiles locaux, notre association doit s’élever pour s’opposer à cette démolition. Vous pouvez manifester votre désapprobation en écrivant au propriétaire (M. le président du Conseil départemental de l’Aveyron) ou vous adresser au préfet de l’Aveyron, afin qu’il exerce un contrôle de légalité sur la révision du PLUi de la communauté de commune de Decazeville-Aubin qui doit permettre la démolition de l’ancien hôtel des célibataires.

Bernard Fournie-Eche, délégué Sites & Monuments pour l’Aveyron

Aidez-nous à poursuivre nos combats

Cette entrée a été publiée dans Actualités, La préservation de l'architecture du XXe siècle, Menaces sur les monuments, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.