L'esthétique de Paris

La Grande Roue prolongée de 18 jours place de la Concorde !

Grande Roue maintenue place de la Concorde après la période d’autorisation initiale en vertu de sa prolongation par la DRAC pour 18 jours. Photo Sites & Monuments prise le 4 mai 2017

Nous avons dit comment la Grande Roue avait été implantée place de la Concorde avant l’autorisation du ministère de la Culture et comment elle occupait, avec ses dépendances commerciales, près du double de la surface au sol autorisée, tant par la mairie de Paris que par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC).

Ces irrégularités ont été dûment signalées au Procureur de la République, à la mairie de Paris et au ministère de la Culture, dont nous attaquons par ailleurs l’autorisation du 18 novembre 2016 (lire ici).

Autorisation de la DRAC du 20 avril 2017 prolongeant l’installation de la Grande Roue de 18 jours (jusqu’au 18 mai 2017 démontage inclus)

Cela n’était sans doute pas suffisant puisque la Grande Roue, qui devait disparaître le 30 avril 2017, tournait toujours le 4 mai… La DRAC a en effet inexpliocablement accordé 18 jours supplémentaires d’autorisation à cette installation obstruant le Grand Axe parisien (voir ci-dessus) !

Plan d’implantation soumis à la DRAC et validé par elle le 18 novembre 2016

Ironie supplémentaire, l’autorisation précise qu’elle porte sur « 3 stands de 6m x 3m ; d’un stand de 2m x 2m ; d’un DAB de 3m x 2m », soit au total sur une surface commerciale de 64 m2. La DRAC se référait en cela au plan communiqué par le propriétaire de la roue avec sa demande d’autorisation (voir ci-dessus). Or, comme notre huissier l’a démontré (voir ici), les installations commerciales sont formées de 3 stands de 6m x 3m, d’un stand de 2,08m x 2,08m (stand photo), d’un DAB de 2,60m x 2,09m, mais également d’un stand de 5,96m x 2,49m (vente de souvenirs), d’un autre stand de 6m x 2,78m (vente de « gourmandises ») et d’un stand de 2m x 2,1m (vente de glaces), soit un total de 99,48 m2 d’emprise au sol, à laquelle il convient d’ajouter 25,68 m2 de platelages tombant au droit des toitures des stands et utilisés comme surface commerciale (voir ci-dessous). La surface commerciale installée représente ainsi près du double de celle autorisée, sans que le ministère de la Culture ou la mairie de Paris ne s’en émeuvent.

Grande Roue maintenue place de la Concorde après la période d’autorisation initiale en vertu de sa prolongation par la DRAC pour 18 jours. Photo Sites & Monuments prise le 4 mai 2017

Platelage des stands utilisé comme surface commerciale. Photo Sites & Monuments prise le 9 mai 2017

Le traitement de ce dossier emblématique (voir l’affaire du 14 juillet 2016) sera évidemment révélateur de la conception du patrimoine et de la chose publique du prochain Président de la République. A ce propos, rappelons que le propriétaire de la Grande Roue a été soutenu par le Front National lors de son blocage de la place de la Concorde le 24 novembre 2016 (lire ici).

Grande Roue maintenue place de la Concorde après la période d’autorisation initiale en vertu de sa prolongation par la DRAC pour 18 jours. Photo Sites & Monuments prise le 4 mai 2017

Vous pouvez nous aider à financer ce combat en suivant ce lien :

Aidez-nous à poursuivre nos combats
Rubrique dédiée « Grande roue de la Concorde »

Cette entrée a été publiée dans Actualités, L'esthétique de Paris, Non classé. Placez un signet sur le permalien.

Les commentaires sont fermés.